UCS-GOMA

MOT DE CIRCONSTANCE À L’OCCASION DE LA COLLATION 2017

0 1 975

MOT DE CIRCONSTANCE À L’OCCASION DE LA COLLATION 2017

 

Excellence, Mesdames et Messieurs ;

 

Tout est bien qui finit bien. Bien finir, voilà ce que nous sommes en train de célébrer en ce jour, à l’occasion de la clôture de l’année académique 2016-2017 et la collation des grades de nos finalistes. C’est l’occasion pour nous de rendre grâce au Seigneur Dieu, Maître du temps et des circonstances, le Dieu de l’impossible ; sa Divine Providence a fait du possible avec l’impossible de nos rêves.

Merci à chacun et tous ceux qui ont contribué à traduire cette utopie en fait. Particulièrement, merci au Diocèse de Goma ainsi qu’à mes collaborateurs : le Comité de Gestion, le staff technique, les enseignants ainsi que les ouvriers. Merci à nos différents partenaires. Merci à nos étudiants qui sans cesse s’inscrivent dans l’esprit Sapientia. C’est ce que certains de nos étudiants ont d’ailleurs qualifié par le terme « sapientiage ». Cet esprit désireux du travail bien fait, esprit de collaboration respectueuse. Sans l’apport de chacun de nous donc, la cérémonie de ce jour n’aurait aucun sens.

Pour la toute première fois, mesdames et messieurs, nous voici en train de licencier nos prémices ; nous espérons et souhaitons surtout que ces produits fassent notre honneur dans le monde professionnel. Vous êtes, chers finalistes, nos ambassadeurs et vous prions de faire preuve d’inventivité et de sagesse partout où vous serez. Quiconque honore est honoré, disait Baltasar Gracian. Honorez l’image de l’UCS-Goma, et vous serez honoré. Sachez encore que l’essentiel n’est pas ce que nous avons fait de vous mais plutôt ce que vous en ferez.

Mais, pourquoi célébrer un si grand événement en toute modestie et la discrétion ? Vous vous le demandez certes. Ceux qui ont déjà eu à élever les vaches savent qu’en période de saison sèche comme aujourd’hui, il n’y a pas suffisamment de lait, étant donné l’insuffisance d’herbes. Voilà pourquoi nous procédons à cette collation dans un cercle restreint, mais tout en gardant la même dimension de notre joie.

Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie, dit le psalmiste. Fiers, soyez-le chers finalistes. Vous avez enduré insomnies et fatigue pour en arriver où vous en êtes en ce jour. Nous vous sommes reconnaissant d’avoir choisi l’Université Catholique la Sapientia en dépit de la distance et des conditions qui ne sont réunies que progressivement. Je suis cependant un peu désolé que le Ministère n’ait pas encore parvenu à signer tous les diplômes comme cela était prévu. Toutefois, ils nous parviendront bientôt.

Grande est notre joie, étant donné que le principe de gradualité qui nous caractérise se concrétise au jour le jour. Comme vous le voyez, ce projet éducatif dont le bâtiment était jadis un chantier abandonné se finalise progressivement. La première phase de la construction, celle du côté où nous sommes à présent est achevé comme vous le voyez ; la seconde phase : c.à.d. le bâtiment du côté de la bibliothèque est fin prêt et a été mis en service au cours cette année ; la troisième phase, c.à.d. celle de l’entrée principale de notre université est en train d’être finalisé pour abriter le bloc administratif ainsi qu’une salle polyvalente devant être mis en service d’ici le début de l’année académique prochaine. Nous avons aussi l’espoir que l’an 2018, la quatrième phase, c.à.d. le côté du bâtiment non encore parachevé le sera.

Merci donc à tous ceux qui nous aident et quiconque veut nous aider pour traduire notre rêve en une réalité transformatrice. Merci particulièrement au Diocèse de Goma pour toutes les démarches en faveur de l’UCS-Goma. Grâce à cela, la Faculté de médecine bénéficiera d’un Centre Hospitalier Universitaire à travers le CHU Charité Maternelle.

Notre grand défi reste encore la formation des formateurs en vue de leur qualification. Notre joie est que, comme nous avons nos propres licenciés, nous comptons sur les meilleurs d’entre eux pour avoir les futurs professeurs. Dans ce même cadre l’UCS-Goma compte avoir deux nouveaux masters qui finissent cette année, avec l’espoir que la Providence permettra qu’ils poursuivent la formation doctorale, afin d’ainsi augmenter le nombre de nos enseignants qualifiés.

Bon courage à tous nos étudiants. Continuez dans le même élan que celui de vos aînés scientifiques ici présents. Louange et gloire à la Divine Providence, et béni soit le nom de Marie, Notre Dame de la Sagesse, celle dont la sollicitude accompagne sans cesse cette projet éducatif.

 

Le Recteur de l’UCS-Goma

Docteur Abbé Innocent NYIRINDEKWE

Professeur Associé

Print Friendly, PDF & Email

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Scroll Up