UCS-GOMA

HISTORIQUE DE L’UCS-GOMA

Le Diocèse de Goma gère plus ou moins 625 écoles (maternelles, primaires et secondaires).

Il fut constaté que les jeunes formés dans ces écoles fréquentent ensuite l’université sans y trouver une formation humaine capable de les aider au nécessaire discernement sur le sens de la vie, les fondements et la mise en œuvre des valeurs et des idéaux, et vivent dans une incertitude gravée parfois d’angoisse quant à leur avenir.

Dans le contexte du Diocèse de Goma, diverses crises aussi bien politiques qu’économiques, surtout les conflits interethniques et des guerres à répétition ont empiré cette situation.

Par ailleurs, la formation ʺutilitaireʺ prend de plus en plus le pas sur l’humanisme intégral, et porte à négliger les besoins et les attentes de la personne, à censurer ou étouffer les questions les plus constitutives de son existence personnelle et sociale, comme le reconnaît la Congrégation pour l’éducation catholique. Pour la Constitution apostolique « Ex Corde Ecclesiae », l’université catholique ne rejoint sa pleine configuration qu’au moment où elle parvient à donner un témoignage de sérieux et de rigueur comme membre de la communauté internationale du savoir et, en même temps, à exprimer, en lien explicite avec l’Eglise, tant sur le plan local qu’au niveau universel, son identité catholique, qui marque concrètement la vie, les services et les programmes de la communauté universitaire.

La Constitution précitée propose une quadruple manière de concrétiser la participation de l’Université catholique au Mystère de la présence du Sauveur dans le monde, dans la recherche comme dans la communication du savoir :

a) pour la recherche, l’intégration des connaissances dans une unité vivante et sapientielle, ce qui, au plan de l’enseignement, entraîne l’interdisciplinarité ;

b) pour la recherche, le dialogue entre foi et raison, dont l’origine commune est Dieu, ce qui demande que l’enseignement mette en relief la manière dont la raison humaine s’ouvre aux interrogations plus vastes et plus radicales que celui qu’elle explore dans la spécialisation
qui est la sienne ;

c) pour la recherche, la préoccupation éthique, ce qui, dans la communication du savoir, suppose de montrer les implications morales de la discipline étudiée et de favoriser non seulement l’instruction mais le développement intégral de la personne ;

CONGREGATION POUR L’EDUCATION CATHOLIQUE, La présence de l’église dans l’université et dans la culture universitaire, Cité du Vatican, 22 mai 1994, solennité de Pentecôte, n° 2.

d) pour la recherche, la théologie qui enrichit les autres disciplines de sa synthèse tout en se laissant enseigner par elles de leur compréhension du monde, ce qui, au plan de l’enseignement, suppose que “chaque Université catholique” possède “une Faculté ou, au moins, une chaire de théologie”. Ce qui est espéré pour plus tard.

C’est donc avec raison que Zénon Grocholewski soutient que l’université catholique participe à la mission pentecostale de l’Eglise :

– lorsque, au plan de la recherche, elle introduit les nouvelles découvertes dans une vision de sagesse au service du bien de la société, et lorsque la théologie aide la foi à s’exprimer dans un langage actuel ;

– et lorsque, au plan de l’enseignement, elle vise une formation globale de l’homme, c’est-àdire lorsque la formation professionnelle propose et prend en compte les valeurs éthiques conformes à l’Evangile, notamment l’enseignement social de l’Eglise, et lorsqu’elle rend la personne capable de jugement raisonnable et autonome, l’ouvre à la dignité inaliénable de l’homme et l’oriente vers la Transcendance divine.

C’est pour cette raison que l’Eglise de Goma s’est sentie en devoir de s’impliquer dans le domaine de l’enseignement supérieur et universitaire. Son but est de former des potiers du changement social, imprégnés de valeurs humaines et chrétiennes. Ainsi, en 2005, un Institut des Sciences Religieuses de Goma fut mis en place pour former des animateurs pastoraux et professeurs de
religion.

Compte tenu de la nécessité et du souhait plus d’une fois réitéré par les parents, cette initiative se mua en Institut Supérieur Catholique la Sapientia (ISSA-Goma) fonctionnant sous l’autorisation du Ministère de tutelle par Arrêté ministériel n° 174/MINESU/CAB.MIN/CD/Jn/2011 du 25/06/2011.
Un second Arrêté ministériel n° 165/MINESURS/CAB.MIN/BCL/CSH/GGP/2013 du 23/10/2013 avait complété le 1er en autorisant l’ISSA-Goma d’organiser de nouvelles filières et orientations.

Après 4 ans d’expérience sous-forme d’Institut, le Ministère de tutelle fut favorable à la demande de changement de statut, par la lettre n° 2004/MINESU/CABMIN/TMF/CT.LB/SMM/2015 du 24 août 2015. Raison pour laquelle, depuis l’année académique 2015-2016, l’ISSA s’est mué en actuelle Université Catholique la Sapientia (UCS-Goma).
Elle organise les facultés suivantes :
1-Sciences de développement ;
2-Economie et gestion ;
3-Psychologie et sciences de l’éducation ;
4-Droit ;
5-Sciences de l’information et de la communication ;
6-Technologies appliquées ;
7-Médecine.

FERMER
CLOSE
Scroll Up